• Réserver votre séjour
  • Acheter votre forfait de ski
Voir les résultats avec Les Arcs Réservation

Ouverture du 12 décembre 2020 au 30 avril 2021

LIVE

samedi 26 septembre mis à jour le 26/09/2020 à 8H06

Ouverture du 12 décembre 2020 au 30 avril 2021

Réserver votre séjour

Voir les résultats avec Les Arcs Réservation

Acheter votre
forfait de ski

Réserver
votre séjour
Acheter votre
forfait de ski
  1. Les Arcs
  2. Infos live
  3. Blog
  4. Observer la faune sauvage

Bouquetins, chamois, marmottes… Ces animaux sauvages sont nombreux dans nos montagnes mais il n’est parfois pas facile de les trouver ni de les reconnaître. Nous vous donnons quelques conseils pour les observer et les identifier comme de vrais experts !

Marmotte

Si vous êtes en vacances à la montagne cet été, impossible de manquer les marmottes ! Ces petits mammifères sont certainement les plus attendrissants de ceux que vous rencontrerez pendant vos randonnées. Par contre,les marmottes ne se laissent pas approcher, elles ont bien trop peur des humains.
Visibles d’avril à fin septembre, elles partent ensuite pour une longue période d’hibernation. Leurs terriers peuvent abriter 5 à 12 individus. Le mois de juillet est la période idéale pour observer les marmottons sortir du terrier pour la première fois.
La marmotte est facilement repérable grâce à son sifflement strident, parfois audible jusqu’à 1 km.

slideshow

slideshow

Bouquetin

Le bouquetin est reconnaissable à ses cornes impressionnantes. Les femelles et les jeunes mâles sont pourvus de plus petites cornes. Ces bois peuvent égaler 90cm. Parfait pour se gratter le dos ou les cuisses, non ?
Les mâles peuvent atteindre 100kg à la fin de l’été et seront prêts à affronter l’hiver. Ils vivent en groupe, parfois jusqu’à 100 individus… Difficile de les manquer ! Ils évoluent généralement dans des espaces escarpés, des falaises à pic ou sur des terrasses herbeuses pour se nourrir. Vous pouvez les observer dans la vallée des Chapieux et dans le Parc National de la Vanoise. Ne vous méprenez pas par son attitude parfois pataude, les bouquetins sont les rois de nos montagnes, de parfaits escaladeurs, et peuvent faire preuve de vivacité quand ils se sentent menacés.

Chamois

Vous reconnaitrez le chamois par sa silhouette plus fine que le bouquetin, ses petites cornes noires et ses yeux cernés de brun. Il vit en groupe, que l’on appelle « harde », pouvant compter plus d’une centaine de chamois ou seulement quelques-uns. Vous pourrez l’observer le plus souvent sur les pelouses alpines, des zones forestières voire même près des alpages. En hiver, il n’est pas rare d’en croiser sur les pentes balayées par le vent. Il se déplace avec agilité sur des pans montagneux parfois très accidentés.

slideshow

slideshow

Gypaète barbu

Le gypaète barbu est un vautour à la taille imposante car il peut mesurer jusqu’à 2,80m d’envergure (c’est-à-dire lorsque ses ailes sont déployées) ! Réintroduits dans les alpes françaises depuis 2012, 3 couples ont élu domicile dans la vallée de Haute-Tarentaise. Ils sont donc peu nombreux sur le territoire, mais il n’est pas rare de les apercevoir dans le ciel Arcadien, souvent seul… Leurs vols sont majestueux, ouvrez les yeux : vous les reconnaitrez par leur taille et la couleur pâle de leur plumage.

Tétras Lyre

Et non le Tétras Lyre n’est pas un instrument de musique ou un dinosaure ! C’est un oiseau de la famille des galliformes, une espèce emblématique de la région. Si c’est un mâle, vous le reconnaitrez avec son pelage noir à reflets bleus et sa queue en lyre. La femelle, elle, à un pelage plus discret, brun strié de noir.

Cette espèce est rare et donc très difficile à observer. En général, vous le verrez juste s’envoler à vos pieds, ou entendrez ses petits roucoulements mélodieux au loin.
Alors tendez l’oreille, ouvrez les yeux et soyez patient !

Plus d'informations ici.

slideshow

MAIS AUSSI…

Vous pourrez observer autour des Arcs des chevreuils, des cerfs, des sangliers… Si vous levez les yeux au ciel, vous verrez une multitude d’espèces d’oiseaux : chocard à bec jaune, aigle et autres rapaces, monticole merle-de-roche, tétras-lyre, et bien d’autres !

CONSEILS D’OBSERVATION DE LA FAUNE EN MONTAGNE

Pour augmenter vos chances d'apercevoir un animal, nous vous conseillons de privilégier les débuts et fins de journée. La faune sauvage se réveille et profite des températures matinales plus fraîches pour se nourrir en basse altitude.

Ne nourrissez pas les animaux, vous risqueriez de déséquilibrer leur cycle de vie.

Les espèces, bien qu’habituées à la présence de l’homme, restent des animaux sauvages et possèdent un comportement parfois imprévisible. De ce fait, nous vous conseillons de rester à bonne distance pour éviter de les perturber.

Dernière chose, n’oubliez pas vos jumelles et appareils photo !

Bonne observation !

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur notre site vous en acceptez l‘utilisation pour vous proposer un service personnalisé et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus